L'orgue du maître autel
Historique 

L’histoire de l’orgue de chœur actuel remonte à 1862, lorsqu’Aristide Cavaillé-Coll installe cet instrument neuf au sol, dans le transept sud. Il comptait alors 20 registres sur 2 claviers, sans registre propre au pédalier. En 1882, Jean-Frédéric Verschneider ajouta 6 registres de pédale. En 1934, Frédéric Haerpfer de Boulay porte le nombre de registres à 47, sans en changer la taille du buffet et électrifie la transmission. Un organiste de l’époque note que le tutti du petit orgue du triforium sonne tout autant que ce nouvel orgue, notamment en raison de l’emplacement acoustique idéal du nid d’hirondelle. En 1980, le successeur de la maison de Boulay, Théo Haerpfer, déplace l’instrument derrière le maître-autel, à son emplacement actuel. En 1988, l’orgue du maître-autel est relié électriquement à la console de l’orgue du transept, permettant de jouer simultanément les deux instruments. En 2017, l’orgue a été relevé par Jean-Baptiste Gaupillat qui en a retouché l’harmonie.  

Descriptif 

L’orgue compte aujourd’hui 30 registres disposés sur 2 claviers et le pédalier. Il peut être joué de la console indépendante placée sur roulette ou de la console de l’orgue du transept. La transmission des touches et des registres est électrique. Dix registres remontent, au moins partiellement, à Cavaillé-Coll, le reste provient de l’orgue de Frédéric Haerpfer de 1934. 

Grand-orgue
56 notes, C-g'''
Récit
56 notes, C-g''' 
Pédale
30 notes, C-f'
Bourdon 16'
Montre 8'
Bourdon 8'
Prestant 4'
Flûte à cheminée 4' CC
Doublette 2'
Cornet 5 rangs
Fourniture 5 rangs CC
Trompette 8'
Clairon 4'
Voix humaine 8' CC

Tremblant
II/I en 16', 8' et 4'
Principal 8'
Bourdon 8' CC
Gambe 8' CC
Voix céleste 8' CC
Prestant 4' CC
Flûte 4' CC
Nazard 2' 2/3
Quarte 2' CC
Tierce 1' 3/5
Cymbale 3 rangs
Trompette 8' CC
Cromorne 8'

Tremblant

Contrebasse 16'
Soubasse 16'
Flûte basse 8'
Principal 4'
Basson 16'
Trompette 8'
Clairon 4'

I/P et II/P