L'orgue renaissance du triforium
A propos de l'Orgue Jehan de Trèves (1537), Marc Garnier (1981), du Triforium de la cathédrale St Etienne de Metz: 
 
De cet orgue, dont après bien des vicissitudes, il ne restait pas un tuyau, ni aucun élément autre que des parties de buffet, Marc Garnier allait faire une recréation qui fit date il y a 36 ans. Inspiré de modèles flamands et brabançons du 16è siècle, il créa un instrument doté d'un tempérament mésotonique (à huit tierces justes) à deux claviers (l'orgue originel n'en comportait sans doute qu'un) de 45 notes, et un pédalier, avec octave courte (pas de note "feinte" de l'ut au si bémol de la première octave). Un ensemble pensé et inspiré, posé sur la magnifique tribune de Jehan de Trèves qui surplombe la nef de ses 14 m 50, qui fit date à l'époque par la force et l'originalité de la réalisation, autant que par le rayonnement sonore de l'instrument, si frappant pour les premiers auditeurs de l'instrument. 
 
Cet instrument, neuf mais rare, fut le siège de nombreux concerts jusqu'en 2005 environ, grâce à des aides régulières, par les truchements successifs de l'Institut des Musiques Anciennes de Lorraine, le Printemps musical de l'Association Hémiole (Lorry-les-Metz), l'Association des Amis de la Musique de Lorraine, et enfin "Musiques à l'Œuvre" de la Cathédrale.  
 
Le style de l'instrument, très typé, s'est montré apte, comme le prouvent de nombreux enregistrements, autant à la musique du 15è, qu'aux grands débordements glosés et colorés de la musique de Clavier européenne du début du 17è siècle. 
 
Avec un total de 9 jeux 1/2 cet instrument remplit l'immense espace de St Etienne. L'écouter est une expérience unique... y compris régulièrement aux offices de 11h30 du dimanche. 
 
Norbert Pétry, organiste titulaire 

Grand-orgue (I) 
45 notes (CDEFGA-c’’’) 

Brustwerk (II) 
45 notes (CDEFGA-c’’’) 

Pédale 
23 notes (CDEFGA-d’) 

Montre 8’ 
Grosse flûte 8’ 
Prestant 4’  (dessus ou complet)
Quinte 2’2/3 (dessus ou complet) 
Traversine 2’ (dessus ou complet)
Tiercelette 1’3/5 (dessus) 
Fourniture III-IV 
Cymbale II-III 
Trompette 8’ (dessus ou complet)

Régale 8’ 
 
Accouplement I/II 
 
 
 

Trompette 8’ (GO)  
 
Tirasse I 

Tremblant  
Coupure mobile entre h et c’
ou entre c’ et cs’ 

   
Diapason : a = 467 Hz 
Tempérament : mésotonique (8 tierces pures)  
Traction mécanique des notes et des registres 

Description 

Les 10 registres de l’instrument sont répartis sur 2 claviers (9 au Grand-orgue et une régale au Brustwerk). L’emplacement dans la nef, juste avant le transept, donne une résonance exceptionnelle à chacun des registres, même aux moins puissants, dans l’immense cathédrale. Le tempérament mésotonique décuple le caractère de l’instrument. Toute les musiques européennes des 16ème et 17ème siècles, et même avant et au-delà de cette période, sonnent à merveille sur ce nid d’hirondelle historique.